La filière universitaire accompagne la reconnaissance du statut de spécialité de la Médecine Générale, depuis 2004.

Elle s’incarne dans la nomination d’Enseignants de Médecine Générale.

Le premier chef de clinique de Médecine Générale à la Faculté de Médecine Générale a été le Dr David Costa. Il a ensuite été rejoint par le Dr Jonathan Cohen-Scali puis le Dr Agnès Oude-Engberink. Sont ensuite arrivés le Dr François Carbonnel et le Dr Mélanie Badin.

La Faculté de Médecine de Montpellier-Nîmes se caractérise, entre autre, par la promotion de notre spécialité et par la vitalité de son DUMG.

Les nommés au Département de Médecine Générale sont

Professeurs Universitaires de Médecine Générale

– Pr Michel Amouyal, Directeur du Département

– Pr Philippe Lambert

Professeur Emérite de Médecine Générale

– Pr Gérard Bourrel

Professeurs Associés de Médecine Générale

– Pr Bernard Clary

– Pr Michel David

– Dr Marc Garcia

Maîtres de Conférences des Universités de Médecine Générale

– Dr François Carbonnel

– Dr David Costa

– Dr Béatrice Lognos

– Dr Agnès Oude-Engberink

Maîtres de Conférences Associés des Universités de Médecine Générale

– Dr Jérôme Campagnac

– Dr Antonio Lopez

– Dr Elodie Million

– Dr Sylvain Pavageau

– Dr Marie-Catherine Reboul

– Dr Philippe Serayet

Chefs de Clinique des Universités de Médecine Générale

– Dr Murielle Glondu-Lassis

– Dr Karolina Griffith

– Dr Chloé Sikirdji

Assistants Universitaires de Médecine Générale

– Dr Mélanie Badin

– Dr Hermine Saguy

Candidature pour accéder à un poste de CCU-MG au DUMG Montpellier-Nîmes :

Ce que dit le Décret du 28 juillet 2008 portant dispositions relatives aux personnels enseignants des universités, titulaires et non titulaires de médecine générale

(cf p’tit Guide du Chef de clinique en médecine générale Reagir)

Ce décret précise le statut des personnels de la filière universitaire.

Peuvent être recrutés chefs de clinique de médecine générale les personnes titulaires à la fois :

  • du titre de Docteur en Médecine (ayant donc soutenu avec succès leur thèse d’exercice)
  • et du DES de médecine générale.
  • Candidater dans les 4 années suivant l’obtention du DES de MG

En pratique

Être titulaire d’une thèse d’exercice et du DES de Médecine Générale suffit réglementairement pour candidater à un poste de chef de clinique.

Le clinicat dure de 2 à 4 ans (le contrat initial est de deux ans, renouvelable deux fois un an).

Trois valences, deux lieux de travail

Le chef de clinique de médecine générale exerce des fonctions universitaires (enseignement, recherche et rayonnement) et des fonctions de soins.

Ces fonctions sont assurées dans des lieux distincts :

  • les UFR de médecine pour les fonctions universitaires
  • un ou plusieurs cabinets de médecine générale ambulatoire pour les fonctions de soins.

L’exercice ambulatoire est ce qui différencie particulièrement les enseignants de médecine générale des enseignants des autres disciplines.

Des fonctions encore peu définies réglementairement

En ce qui concerne la part universitaire, le décret du 28 juillet 2008 liste les tâches des universitaires de médecine générale :

  • Fonctions d’enseignement de formations initiale et continue,
  • Fonctions de recherche,
  • Tâches de gestion (contrôle des connaissances, jurys d’examens et de concours)
  • Actions de coopération internationale.

Aucune précision supplémentaire n’est donnée, notamment sur la répartition de ces différentes tâches entre les corps universitaires. La notion d’un nombre d’heures obligatoires d’enseignement ne figure actuellement dans aucun texte relatif à la filière universitaire de médecine générale.

Pour ce qui est de la part soins, la seule obligation actuelle réside dans le fait d’exercer une activité de médecine générale ambulatoire.

Aucun texte ne précise la durée de travail hebdomadaire auprès des patients ni le contexte de soins dans lequel exerce le chef de clinique (nombre et type de professionnels exerçant dans la structure, présence éventuelle d’enseignants de la discipline, système d’information, etc.).

Cursus à suivre avant de postuler

  • Conditions réglementaires

En pratique, il s’adresse, le plus tôt possible, au DUMG de sa faculté afin d’être informé du nombre de postes proposés et des conditions pour candidater.

  • Part soins

La seule condition réglementaire est d’exercer la médecine générale en ambulatoire. Pour ce qui est du cursus antérieur, il est évidemment préférable (voire obligatoire dans certaines UFR) d’avoir effectué deux stages de médecine générale ambulatoire, dont préférentiellement un SASPAS, avant de postuler à un poste de chef de clinique.

Pour le reste, l’élaboration de la part soins du chef de clinique est une phase cruciale dans la préparation du clinicat. Elle doit se faire en concertation entre le candidat chef de clinique, le DUMG, et les professionnels de santé associés au projet de soins du candidat. Il est important que la préparation se fasse le plus en amont possible de la prise de fonctions.

Tous les statuts sont possibles :

    • le remplacement, même s’il est préférable qu’il ne soit que transitoire et que le chef de clinique dispose à court terme d’une file active de patients ;
    • la collaboration libérale ou salariée ;
    • l’installation dans un cabinet médical, un pôle ou une maison de santé ;
    • le salariat au sein d’un centre de santé.
  • Part recherche

Là encore, il n’existe aucune obligation réglementaire à remplir avant de postuler à un poste de chef de clinique de médecine générale.

L’UFR de MONTPELLIER demandent aux futurs chefs de clinique d’avoir validé un master 2 Recherche.

Celui-ci est alors validé au cours d’une année recherche, ou bien lors d’une année de transition à l’issue du DES de médecine générale.

Quel que soit le cursus antérieur du candidat, il est souhaitable de mener en amont une réflexion avec le DUMG sur :

    • son parcours destiné à compléter sa formation à la recherche au cours du clinicat,
    • son projet de recherche qui doit s’intégrer dans la dynamique collective et les axes du DUMG
  • Part pédagogie

L’UFR de MONTPELLIER demandent aux futurs chefs de clinique d’avoir validé DU de Pédagogie médicale ou équivalent.

Conclusion

Trois points sont cependant essentiels :

  • une candidature à un poste de chef de clinique doit être préparée le plus tôt possible au cours de l’internat,
  • l’activité future du candidat (activité clinique aussi bien qu’universitaire) doit être définie via une collaboration étroite entre le candidat et son Département Universitaire de Médecine Générale,
  • garder à l’esprit que l’engagement dans une activité professionnelle à 3 valences (soins, recherche, enseignement) entraîne une charge de travail conséquente. Il est conseillé de réfléchir en amont à l’articulation de ces 3 valences et de chercher une certaine cohérence afin de ne pas trop se perdre

 Critère de recrutement des CCU-MG au DUMG de Montpellier

De manière générale le DUMG recherches des profils de MG portant les valeurs de la disciplines, ayant des qualité humaines et d’investissements dans le travail au sein d’un collectif, dans les 3 valences : soin, enseignement et recherche.

Il doit s’intégrer le plus tôt possible dans le  collectif du DUMG.

Pour la part soin :

Les modalités d’exercices doivent être décidées en concertation entre le candidat chef de clinique et le bureau du DUMG. Il est important que la préparation se fasse le plus en amont possible de la prise de fonctions.

Les mardis et jeudis doivent restées des journées consacrées aux activités pour le DUMG

Pour la part Enseignement Pédagogie :

  • Avoir validé le DU de pédagogie
  • S’investir dans les enseignements à la recherche et ceux concernant leur thématique de recherche. L’implication précise doit être contractualisée en amont de la prise de fonction.
  • En fonction des besoins d’enseignements (2eme et 3eme cycles) le CCU-MG pourra être sollicité pour participer à d’autres enseignements.

Pour la part recherche :

Le candidat doit être titulaire d’un équivalent M1.

Il est fortement conseillé dans une perspective universitaire  ( MCU, PU) d’anticiper la validation d’un M2R puis d’une thèse de science en accord avec le bureau du DUMG.

L’Unité transversale de Recherche (UTR) sous la responsabilité du Dr Costa David et Oude Engberink Agnès est l’instance responsable du développement et de la structuration de la recherche en soins premiers au sein du DUMG et sur le territoire à travers les Maisons de Santé Pluriprofessionnelles Universitaire.

Les DUMG est membre fondateur d’une Unité Mixte de Recherche (UMR) au sein de l’Institut Desbrest d’EPIDEMIOLOGIE et de SANTE PUBLIQUE (IDESP) dont la thématique s’articule autour de l’ « Optimisation des parcours de soins et la prévention des maladies chroniques par l’intégrations de données individuelles et environnementales ». Dirigé par P Demoly, I Annesi Maesano, G Ninot et N Molinari.

Dans ce contexte Le DUMG développe une recherche autour de 4 axes :

  1. Parcours de soins, environnement et maladie chronique (du dépistage au traitement, incluant intervention non médicamenteuses) piloté par David Costa.
  2. Approche personnalisée des soins : travaux cherchant à comprendre expérience vécue des acteurs du système de santé (patients aidants soignants), par des approches qualitatives, tout ce qui concerne les compétences à l’approche centrée sur la personne (relationnelle et communicationnelle) piloté par Agnès Oude Engberink.
  3. Démocratie sanitaire : ce qui concerne la place des patients dans le système de soin, l’université, les structures d’exercices, piloté par Béatrice Lognos.
  4. Innovations et organisation de soins dans les territoires : ce qui concerne les nouvelles structures pluri professionnelles, MSP Universitaires, recueil de données en soins primaire, numérique et e-santé piloté par François Carbonnel.

Le candidat au poste de chef de clinique universitaire de MG doit construire un projet de recherche en cohérence avec ces axes et partenaires, en étant soutenu par l’UTR.

Vu l’organisation des 3 valences soins, enseignement recherche il est conseillé à un candidat de s’investir dans 1 projet de manière cohérente  plutôt que de se disperser et d’organiser son travail.

En cohérence avec les critères de nomination de MCU de MG le projet de recherche du CCU devrait lui permettre d’envisager plusieurs des 5 articles en 1er ou dernier auteur dont 3 à IF >1 nécessaire au dossier de candidature.

Si vous êtes intéressé, merci de contacter un membre du DUMG. Là encore, l’anticipation de votre candidature est de mise !